Bilan de grossesse au 9e mois

3 Nov

 

Je suis allée voir Un heureux événement de Rémi Bezançon, le mois dernier et ce film m’a beaucoup remué. J’ai beaucoup aimé, beaucoup pleuré, beaucoup cogité.

Voici mon bilan de grossesse en parallèle avec le film.

Les tops

Comme le personnage de Barbara (Louise Bourgoin), mes pulsions sexuelles sont démultipliés. C’est simple, plus je deviens baleine, plus je ne pense qu’à ça. La scène du film où elle en parle à son amie m’a d’ailleurs fait beaucoup rire.

Je passe beaucoup plus de temps à me chouchouter. J’ai enfin du temps pour moi, l’envie d’être plus féminine, je suis plus à l’écoute de moi-même (et de mon bébé bien sûr !). Un peu l’impression d’être parfois dans une bulle. J’ai ressenti cet état dans le film quand Barbara sèche les cours de prépa à la naissance pour buller dans la ville, au café, au ciné. Une sensation d’être parfois hors du temps.

Les achats pour bébé. C’est quand même super de préparer la chambre, la garde-robe de la puce, d’acheter tous ces accessoires pour les bébés.

Le regard des gens. On vient plus facilement vous parler. On veut vous protéger. Vous êtes chouchoutées… Ça n’est pas désagréable de temps en temps.

Les flops

Le corps à 9 mois de grossesse devient vite un fardeau. Difficile de se lever, de s’habiller, s’épiler… C’est parfois pénible de tout faire vitesse tortue. C’est même souvent frustrant.

Le regard des gens. Vous devenez complètement invisible. Pour être sûr de ne pas vous laissez leur place, les gens préfèrent feindre l’ignorance totale. Parfois déstabilisant… A d’autres moments, vous avez l’impression comme le personnage du film de n’être qu’un utérus sur patte, de ne plus compter.

Les états d’âme. J’étais déjà à épisode mélancolique de nature. Avec les hormones, ça s’amplifie grave. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus touché dans le film. Quand Barbara dit à son ami, Nico, qu’elle a l’impression d’être assignée à résidence depuis la naissance du bébé ou qu’elle se sent vide et en même temps pleine d’eau, ça m’est allée droit au cœur. Je connais déjà si bien ce sentiment. J’ai beaucoup cogité sur ces points après avoir vu le film. Comment évolue la relation de couple ? Comment chacun trouve sa place ? Comment mon conjoint peut-il m’aider ? Dans le film, Nico (Pio Marmai) est, certes vraiment mignon mais de mon point de vue, complètement à côté de la plaque, pour aider sa femme à gérer le quotidien et lui permettre de souffler, de sortir de la routine maison-bébé.

Je ne peux que vous encourager à voir le film s’il passe encore près de chez vous ou à lire le livre dont il est tiré. Après l’avoir « digéré », ce film m’a permis de me poser des questions pertinentes pour avancer et mieux me préparer à l’arrivée de bébé. Il m’a également été d’une grande aide pour évoquer certains points avec le papa. Je me sens davantage prête pour l’arrivée de ma puce.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

novembre 2011
L M M J V S D
« Août   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :