Le râteau en amitié

19 Mar

Le Guide du râteau de Maïa Mazaurette et Arthur de Pins, aux éditions Fluide Glacial

La semaine dernière, j’ai testé pour vous (et bien malgré moi) le râteau amical… Un de mes crédos cette année est d’oser pour prendre davantage confiance en moi. C’est sur cette bonne résolution que j’ai osé, il y a quelques semaines, demander le numéro de téléphone d’une fille avec qui j’ai partagé quelques cours de préparation à l’accouchement. Nos enfants nés, nous nous sommes croisés de nombreuses fois au détour d’une rue. Avec l’envie de partager mon expérience de jeune maman et de me faire une nouvelle amie, j’ai un jour franchi le pas en demandant ce précieux numéro. J’ai senti l’autre maman enthousiaste de prime abord, bien que peut-être un peu gênée par cette demande. (Etrange monde où nous donnons sans trop de difficultés nos coordonnées à des sociétés commerciales pour participer à des jeux ou obtenir des réductions mais où sommes réticents pour les confier à un individu en chair et en os, avec qui un vrai lien peut s’établir). En y réfléchissant après, j’avoue avoir été un peu étonné qu’elle ne m’ait pas fait la même demande en retour, comme un échange, garantissant une envie de créer quelque chose. Je me souviens être tout de même rentrée chez moi très fière d’avoir franchi ce premier pas vers l’amitié.

Quelques semaines se sont passées et puis, vendredi, j’ai eu envie de franchir un autre pas vers cette personne. J’ai donc rédigé un sms, en pesant bien chaque mot pour éviter les interprétations douteuses et faire passer un message dynamique. Echec de l’envoi. Je persévère une fois, deux fois, puis trois… Echec de l’envoi.

Ni une ni deux, je pense au faux numéro de téléphone en trouvant cette option tout de même bien puérile. Alors, je compose le numéro pour en avoir le coeur net (cette action n’aurait pas été envisageable pour moi il y a quelques mois).

Elle répond. C’est moi qui me sent toute gênée d’avoir envisagé le faux numéro… J’en oublie mes bonnes manières et comme souvent les timides, je lui propose directement d’aller prendre un verre sans même un « Comment ça va ? Et ta fille ?… » Directe, elle me ramène à la réalité avec un « Je suis au travail ». Encore plus mal à l’aise, je me remémore le contenu de mon message initial et prends quelques nouvelles avant de lui proposer de nouveau de se revoir. Sa réponse me glace « Je ne suis pas disponible ce week-end, ni celui d’après…. Ça va être difficile jusqu’en avril au moins…. Je t’enverrai un sms quand j’aurai un peu plus de visibilité mais pour le moment, je n’ai pas de disponibilités… »

Je repense à ce moment-là au râteau amoureux et je souris au fond de moi. J’acquiesce au bout du fil tout en sachant que je n’aurai plus de nouvelles et mes espoirs d’une nouvelle amitié s’envole… Je termine mon bout de chemin en pensant à ce que j’aurai pu dire et puis finalement, est-ce que cela aurait changé quelque chose… Finalement, j’ai osé et j’en suis contente mais on ne gagne pas si facilement l’amitié d’un(e) presque inconnue… S’affirmer, c’est prendre le risque d’exprimer ses souhaits et donc aussi se préparer à ce qu’ils ne soient pas toujours satisfaits. C’est donc juste un premier pas vers d’autres demandes avec peut-être d’autres refus mais j’y arriverai à tisser des liens dans cette ville !

Publicités

6 Réponses to “Le râteau en amitié”

  1. 10tubes mars 20, 2012 à 2:11 #

    Arf pas cool ça.
    Mais mon petit doigt me dit que finalement tu n’as pas perdu grand chose.
    Bravo en tout cas d’avoir franchi ses deux pas 😉

  2. 10tubes mars 20, 2012 à 2:11 #

    Ces et pas ses… bref… Bravo et que sa réaction se t’empêche pas d’en faire d’autres.

    • littlesweetmag mars 21, 2012 à 7:14 #

      Oui, justement on se fait toujours toute une montagne de ce qui pourrait arriver et puis finalement… ce n’est pas si grave !
      Merci pour ton com’ 😉

    • littlesweetmag mars 21, 2012 à 7:14 #

      Oui, justement on se fait toujours toute une montagne de ce qui pourrait arriver et puis finalement… ce n’est pas si grave !
      Merci pour ton com’ 😉

  3. Julie mars 21, 2012 à 11:31 #

    Bah y’a toujours nous !
    Sur Hellocoton on est nombreuses et tu peux facilement tisser des liens de façon moins compliquée ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

mars 2012
L M M J V S D
« Fév   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :