Archive | mai, 2011

Mes derniers achats coup de coeur

25 Mai

Dernièrement, j’ai craqué sur diverses petites choses à petit prix que je voulais vous faire partager.

Tout d’abord, la vaisselle. J’adore la vaisselle, enfin surtout deux choses : ce qui se rapporte au petit-déjeuner et à l’apéro !!!

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces petites assiettes de présentation. Je les vois déjà sur ma table pour présenter mes sushis et autres petites bouchées délicates.  Le plus, elles s’accordent très bien à ma déco actuelle de salon. Elles m’ont coûté 2 euros pièce, à Noz, chaine de magasins de déstockage, où on trouve très souvent des petits trésors.

Autre craquage, ce mug à pois rouge qui me donne le sourire le matin devant mon thé et cette cuillère à Nutella verte flashy et son extrémité écureuil. Les deux achetés à Hémisphère Sud mais vu ailleurs depuis.

Pour rester dans la cuisine, j’ai acheté un petit livre de recettes (j’ai beau en avoir plein ma bibliothèque Billy, je succombe à chaque fois) à base de Vache qui rit (mon péché mignon de femme enceinte !), publié chez Marabout et vendu 3 euros et des poussières.  Promis, je vous poste quelques recettes très bientôt.

Enfin, un peu de verdure, le soleil, l’approche de l’été me donnent des envies de jardinage (habitant en appart, je modère tout de même cette envie). Craquage sur un pot de menthe à Ikéa (oui, les suédois vendent aussi des plantes !), vivement que ça pousse !!!

Publicités

Shame on me

20 Mai

Oui, vous avez bien lu… J’ai honte….

Honte d’avoir la flemme, tellement la flemme que mon frigo est vide depuis des jours et je me nourris de cochonneries… Tellement la flemme que mon réservoir de voiture est vide et que j’ai peur de tomber en rade à chaque fois que je prends ma voiture pour un court trajet… Tellement la flemme que le linge sale s’entasse, la vaisselle sale aussi et la poussière…

Honte de fumer encore… alors que je termine mon 1er trimestre de grossesse. On m’avait dit « tu verras à la première écho, ça te coupera l’envie de fumer ». Ben, ça marche pas sur moi. Et je culpabilise grave…. Pourtant je me grille quelques blondes tous les soirs… avec la peur au ventre de faire du mal à mon bébé et en me répétant que je suis déjà une mauvaise mère inconsciente….

Honte de me laisser aller ainsi, de ne pas prendre suffisamment soin de moi, de mon chéri et de mon futur bébé… d’être si fatiguée….

Aujourd’hui, j’ai décidé de remettre un peu d’ordre dans tout ça, de profiter d’un jour de congé pour reprendre le contrôle. Le soleil est au beau fixe et m’encourage.

Le bilan de la journée est positif.

– la vaisselle est faite ; le linge lavé, séché, plié, rangé ; la maison rangée ;

– les courses sont faites et le réservoir de ma titine est plein ;

– j’ai posté une carte et un cadeau pour mon neveu (son anniversaire était au début du mois, shame on me) ;

– j’ai même trouvé le temps de m’occuper de moi (poils exterminés, robe enfilée, maquillage léger) ;

– j’ai enfin eu un peu de temps pour remplir mon dossier pour la CAF mais malheureusement, c’était « exceptionnellement » fermé. Bon, ça m’aura toujours un peu promené.

Je me sens mieux. C’est finalement si simple de se laisser complètement déborder et peut-être aussi simple de reprendre le contrôle.

Allez, je file à la sieste, je l’ai bien mérité, non ?!!

Me mettre au vert

11 Mai

Non, non, promis pas un article de plus sur les régimes avant l’été ! Mais plutôt une véritable envie de tourner la page après mes déboires professionnels et la fatigue de ces derniers jours…

Je soupçonne Jane de pouvoir deviner nos humeurs et nos envies, ce mois-ci, c’est le vert qu’elle met à l’honneur dans son nuancier et ça me correspond totalement. J’ai envie de renouer avec la nature, gratouiller la terre pour y planter quelques graines, envie de légèreté, de régression coloré… comme cette tirelire éléphantesque ou cette cuillère à Nutella… Bref, envie d’être bien tout simplement et pleine d’espoir quant à l’avenir !

A ne pas lire si vous êtes une femme, salariée et enceinte

5 Mai

Femme à responsabilité
Ce n’est pas mon habitude de pousser des coups de gueule mais là je suis navrée. Navrée d’être une femme ayant des responsabilités dans une entreprise et de surcroît enceinte.
On m’avait pourtant prévenu : la vie d’une femme en entreprise n’est pas de tout repos. On me l’avait dit et redit : « Si tu tombes enceinte, tu vas voir qu’on ne te fera pas de cadeaux ». On m’a même prévenu pour la suite « Tu verras, après ton congé mat’, on t’aura modifier ton poste »…

J’ai galéré pour trouver mon premier job dans le secteur d’activité qui m’intéressait. Heureusement, ce premier boulot m’a servi de tremplin pour la suite de mon parcours professionnel et de poste en poste, je suis arrivée dans mon entreprise actuelle : un salaire intéressant, un travail passionnant, des responsabilités…. Quatre ans que j’y suis et ça se passait pas trop mal (on n’est pas dans le monde des Bisounours, il y a toujours des journées sans).

Malgré tout, j’ai bien souvent remarqué que je « n’était qu’une femme » : moins informé que mes collègues masculins sur les évolutions de l’entreprise, probablement salaire moindre (sujet difficile à aborder en entreprise française)… Ce sont surtout sur les derniers mois où mes oeillères se sont levées (peut-être ne m’étais-je jamais vraiment posé la question avant). A l’occasion des élections des membres du CE, mon nom ne figurait pas sur la bonne liste. Je n’étais pas présente avec mes homologues à responsabilités. Attention, loin de moi l’idée de me sentir supérieure aux autres salariés. Cette anecdote a simplement été l’évènement déclencheur.

A la suite, j’ai constaté que sur l’organigramme, j’étais la seule à ne pas avoir mon nom indiqué au dessus de mon service comme tout les autres responsables, seul le nom de mon service apparaissait. On m’a dit de nouveau que ce n’était qu’un « oubli »…

Ce qui m’a fait le plus mal, c’est d’être présentée, lors des visites d’entreprise, comme « celle qui prend des notes » des idées de son responsable pour les mettre en application. Ça fait vraiment mal quand c’est vous qui faites le travail et que votre supérieur n’est même pas au courant des dossiers en cours….

Je vous passe les autres anecdotes où à votre seul arrêt maladie en 4 ans pour une angine, on vous fait passer pour une femme « en dépression » (le rapport entre angine et dépression doit être trop misogyne pour que je comprenne)… où quand votre collègue s’en va et qu’elle n’est pas remplacée au bout de 6 mois, on vous reproche d’avoir fait 4 heures supplémentaires « injustifiées » (c’est vrai que j’adore rester le soir sur mon lieu de travail et ce que je fais dans ces moments là, mais probablement que je joue sur l’ordi, bah tiens, je reste certainement pas pour terminer ma double charge de travail, et 4h en 6 mois, whaou, je vais certainement couler la boîte avec l’argent que j’ai touché en plus)…

Aujourd’hui, je suis enceinte. Pour la première fois, à 33 ans. J’ai beaucoup de mal à penser à ma grossesse, à mon bébé, parce que la pression est énorme. Je l’ai annoncé en début de semaine non sans stress. Aujourd’hui, j’apprends que deux de mes collègues masculins vont être chargé de vérifier mon travail (pas me décharger de certaines tâches, non, non, vérifier que je travaille bien parce que c’est vrai qu’enceinte, tes neurones te lâchent et tu n’est plus capable de travailler correctement).

Bref, ce post est bien long pour finalement et tristement quelque chose de bien trop courant encore dans notre pays en 2011… mais ça me désole et j’avais besoin de le partager.

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/57749396@N04/5407477962/

mai 2011
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031